Depuis le 28 mai dernier, Venise bat au rythme de l’architecture !
Le thème choisi par le président de cette quinzième biennale d’architecture, l’architecte chilien Alejandro Aravena, est particulièrement engagé : « Reporting from the front ».
(Lire à ce sujet un chouette article ici. En anglais seulement, sorry.)


La conséquence de cette très prometteuse biennale ?
Une grande partie de mes amis et connaissances s’est envolée vers Venise.
Mes fils d’actualités, sur Instagram et Twitter notamment, ont alors été littéralement envahis par des vues sublimes de lagune vénitienne, des façades ensoleillées de palais italiens, des vidéos de balades en vaporetto, des photos alléchantes de Liguini alle vongole et autres Spritz…

Comment dire… *soupir*
C’est une vraie torture quand on est coincée devant son ordi en France et que dehors, malgré le mois de juin qui pointe le bout de son nez, c’est le DELUGE.
Alors non.
Je ne suis pas jalouse.
Ni même aigrie.
Du tout.
Qu’est-ce que vous allez imaginer, non mais vraiment…


Venice-biennale-web