Déjà un mois que je n’ai pas posté, le temps file tellement vite en ce début d’année !
Je suis pas mal occupée en ce moment, je vous en reparlerai ;)
En attendant, voici déjà le deuxième {Home Challenge} de 2016, cette fois-ci sur le thème de l’ »Esprit brocante ».

J’ai pas mal retourné cette thématique dans ma tête… Vous montrer des exemples d’intérieurs ne me tentait pas trop…
Alors je me suis dit que le mieux serait de vous montrer quelques exemples de ce que je chine. Car j’adore ça !
Vide-greniers, brocantes, charity-shops… Ce qui me plaît le plus, c’est d’y aller de bon matin, le nez au vent, sans trop savoir ce que je vais y trouver. Car c’est justement dans ces moments-là que l’on dégote des objets incroyables, à des prix souvent dérisoires.

Mon chez-moi ne ressemble pas à la tanière d’un brocanteur, loin de là. J’aime mixer des objets anciens avec du mobilier contemporain plutôt épuré.
Armée de l’appareil photo qui m’a été offert à Noël (et que je commence à peine à maîtriser, hein) (Je crois que ce je déteste le plus au monde, c’est me plonger dans les modes d’emploi…), je vous emmène faire un petit tour sur mes étagères…


lili-brocante-01Au hasard des brocantes, j’ai appris que Magali (mon vrai prénom, donc) était une écrivaine de romans à l’eau de rose. Marrant, non ?
Depuis, je m’amuse à les chercher des yeux sur les stands. Le « Retour dans la nuit » m’a même été offert par une bouquiniste, amusée par mes recherches.
Au fond de la vitrine, un petit cadre ancien en verre biseauté.

Vitrine : House Doctor
Oiseau en bois : Habitat (ancienne collection)
Carte postale : détail d’une oeuvre d’Anaïs de Chabaneix, intitulée « Silence ».


lili-brocante-01AA gauche, j’ai craqué sur ce minuscule cendrier, d’hôtel ou de restaurant probablement, trouvé dans un vide-grenier pour moins d’un euro.
Sur la droite, ce verre souvenir des Sables d’Olonne appartenait à ma grand-mère sablaise. Mes arrières grands-parents avaient fait construire un superbe hôtel sur le Remblai, face à la mer. L’hôtel existe toujours, divisé depuis en commerces et appartements, mais n’appartient plus à ma famille. Ce verre, j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux.


lili-brocante-02J’adore cette vieille boîte à gâteaux… Ca fait tellement longtemps que je l’ai que je ne sais même plus d’où elle vient ! Elle est inutilisable car toute rouillée, mais je chéris ce bleu éteint et ses volutes ponctuées d’émail blanc.

Plateau : « Ying » de chez Fly
Bougie : « Pomander » de Diptyque
Etoiles en céramique : Maisons du Monde (ancienne collection)
Luminaire : Ikea (collection de Noël 2015)
Galets : ramassés par mes filles ♥ ♥


lili-brocante-03lili-brocante-04Bon sang. Je réalise que j’ai une passion pour les vieux jeux de construction. Limite obsessionnelle.
En voici deux parmi mes préférés : celui de gauche, je l’ai trouvé dans une boutique de jouets vintage aux Sables d’Olonne.
Celui de droite, c’est une amie de ma maman, avec qui nous parcourions une brocante, qui m’a appelée en hurlant, avec force grands gestes des bras, pour me montrer sa trouvaille… Je n’ai pas pu résister ^^

Tapis : AMPM (ancienne collection)


lili-brocante-07Alors celles-ci, je les aime d’amour… D’abord repérées sur le stand d’un brocanteur dans ma région, j’ai été freinée par le prix exorbitant qu’il en demandait. C’est de la faïence de Gien, ok, m’enfin quand même. Alors j’ai renoncé, la mort dans l’âme…
Quelques jours plus tard, au hasard de la toile, je retombe sur ces assiettes-rébus, cette fois-ci vendues sur e-bay par un antiquaire, à un prix tout à fait correct. Joie !

Avez-vous réussi à déchiffrer le rébus au fond de l’assiette ?
Un indice sur votre écran : c’est un proverbe.
Si vous êtes sages, je vous donnerai la solution en bas de cet article…


lili-brocante-09Ce triptyque ancien m’a été offert par ma grand-mère, sans cesse fourrée chez le brocanteur en face de chez elle. Il est très beau, en bois et laiton repoussé. Malheureusement, l’intérieur n’a aucun intérêt, la peinture d’origine ayant été recouverte d’un immonde paysage à l’huile !
Mais l’objet fermé est très beau, je trouve.

Bouteille : Marianne Guedin pour Designer box
Sérigraphie : Fred Le Chevalier
Cadre : H&M Home
Petite branche de « Je-ne-sais-pas-quoi » : ramassée par mes filles, encore et toujours ♥ ♥


lili-brocante-05lili-brocante-06Ma dernière trouvaille ! Pour deux euros tout rond, j’ai mis la main sur cette édition de 1954 d’ « Intérieurs modernes ».
Les photos, majoritairement en noir et blanc, sont très belles et regroupent les plus grandes signatures du design et de la décoration de l’époque.
Et le plus fou, c’est qu’elles ne jureraient pas le moins du monde dans un magazine de déco d’aujourd’hui, tant les fifties et le modernisme reviennent sur le devant de la scène… Je suis fan !

Plateaux / vide-poches : House Doctor
Mug : Habitat (ancienne collection)



PS : Pour cet article, j’ai été invitée à rejoindre le collectif de blogueurs « Home Challenge ».
Une fois par mois, un thème est imposé (ce mois-ci, « Esprit brocante »).
A partir de ce thème, chaque blogueur rédige un article dans la direction qui lui plaît. Et c’est toujours un plaisir de découvrir les idées de chacun. 

Pour nous suivre, rendez-vous sur la page Facebook « Home Challenge » .

Ont participé ce mois-ci :
A part ça / Beautyarchi / Blueberry home / DecocrushDécouvrir design / DKOmag / Elephant in the room / For intérieurLa parenthèse déco / Lili in wonderlandMademoiselle Claudine / Mille mètres carrésNat et nature / Small Fabrik / Turbulences déco


PS2 : Bon alors ? Ce rébus ? Vous avez trouvé ? Balèze, hein ?

Voici la solution : « Le travail est la source de toute richesse. » (LE travaille – Aile – As – Ours – Dethou – TE -Riche S)
De quoi occuper les convives en attendant que le dessert soit servi :D