Pour beaucoup de Tourangeaux, l’hôtel Goüin, c’est ça :

hotel-gouin-03
Un lourd portail rouge fermé 360 jours par an, dans une des rues les plus commerçantes du centre-ville de Tours.
Dans ce quartier typique de la reconstruction d’après-guerre, ces frontons de pierre ouvragés lancés vers le ciel dénotent. Il suffit que le portail s’entrouvre pour que les passants, interloqués, s’arrêtent pour jeter un oeil curieux vers le fond de la cour.
Car c’est là que sommeille un joyau de la Renaissance, construit vers 1491 et miraculeusement sauvé des flammes causées par des tirs allemands le 21 juin 1940.

hotel-gouin-archives
Si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’après de longs mois de travaux et de restauration méticuleuse, l’hôtel Goüin (du nom de la famille de commerçants qui en fit l’acquisition en 1738) revit enfin, et nous émerveille de sa fabuleuse façade aux décors retrouvés.

hotel-gouin-04
« J’aime à dire que la Touraine n’est plus ‘la belle endormie’.
C’est à la fois un conservatoire et un laboratoire.
Un conservatoire, car elle a pour mission de conserver, d’entretenir et de mettre en valeur son patrimoine, pour le garder vivant.
Un laboratoire, car pour ce faire, elle utilise des technologies innovantes et résolument tournées vers l’avenir. »
Patrick BOURDY – Vice-Président du Conseil Général d’Indre-et-Loire chargé de la Culture.

hotel-gouin-05
A partir de gravures d’époque et de photographies du XXe siècle, les sculptures de la façade devenues illisibles ont pu être restituées. On redécouvre alors des armoiries, des détails foisonnants oubliés ainsi que de nombreuses références à l’Age d’Or.
Les travaux de réfection de la cour ont donné lieu à des fouilles archéologiques. Elles ont permis de mettre à jour les fondations d’une domus, vaste et luxueuse maison de l’époque gallo-romaine. Cet hôtel Goüin recèle décidément bien des mystères…

hotel-gouin-details
En parallèle de la réfection de la façade Sud, désormais achevée, des travaux intérieurs sont en cours afin de restituer les beaux volumes des pièces, jusqu’alors cloisonnées de manière anarchique au fil des siècles.

hotel-gouin-interieur
Pour quel usage ? Rien n’est encore défini.
Le Conseil Général d’Indre-et-Loire, propriétaire des lieux et maître d’ouvrage de cette restauration, souhaite faire dialoguer l’hôtel Goüin avec le futur CCCOD (Centre de Création Contemporaine Olivier Debré – architectes AIRES-MATEUS) dont le chantier a déjà débuté, à quelques mètres seulement.

CCCOD-chantier
A l’occasion des fêtes de fin d’année, l’hôtel Goüin va enfin dévoiler sa façade restaurée au grand public, grâce à une astucieuse grille en ferronnerie contemporaine permettant de laisser le portail ouvert, même la nuit, en toute sécurité pour le bâtiment.
Et ce, à partir d’aujourd’hui même et jusqu’au 4 janvier 2015.

lili-hotel-gouin

Un grand merci à Emilie Leduc, du Conseil Général d’Indre et Loire, pour cette passionnante visite.