Voici la troisième et dernière partie de mon partenariat avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine car ça y est, l’exposition « Revoir Paris » est ouverte !

Après la visite de l’atelier de François Schuiten à Bruxelles puis les coulisses du montage de l’exposition, je vous emmène cette fois-ci au vernissage qui a eu lieu la semaine dernière.
A cette occasion, une foule incroyable (1300 personnes !) s’est pressée à la Cité.
François Schuiten et Benoît Peeters étaient bien sûr présents.

Revoir-Paris-Schuiten-Peeters-01
L’exposition prend place dans un lieu magnifique, ancienne réserve et atelier de moulage au sous-sol du Palais de Chaillot.
Au centre, des lutrins en bois et métal évoquent des tables à dessins, telles que celles qu’utilise François Schuiten dans son atelier. Ils exposent les originaux de Schuiten : des planches issues de « Revoir Paris » bien sûr, mais aussi des illustrations pour « Paris au XXe siècle » de Jules Verne, des visions métaphoriques du « Grand Paris » commandées par Christian Blanc ou des études (sublimes !) pour la station du métro parisien « Arts et Métiers ».

Arts-et-Métiers
Je n’ai d’ailleurs pas résisté le lendemain à faire un tour dans cette station pour prendre quelques photos, afin de les mettre face aux esquisses de Schuiten.
C’est d’autant plus saisissant qu’il a réalisé ces dessins deux ans avant le début des travaux…

Revoir-Paris-Schuiten-Peeters-08
De part et d’autre de ces lutrins, des cimaises exposent des oeuvres de référence, tirées des archives de la Cité de l’Architecture, mais également du Musée d’Orsay, de la Fondation Le Corbusier, de Beaubourg et du Musée Carnavalet.
Une incroyable sélection de plans, gravures, affiches, couvertures de magazines, offrent ainsi deux siècles de visions urbaines d’un Paris rêvé, fantasmé ou redouté.

Le visiteur est donc invité à déambuler des cimaises aux lutrins, puis des lutrins aux cimaises, dans un parcours croisé entre les dessins de François Schuiten et les documents d’époque minutieusement collectés par Benoît Peeters.
On se surprend alors à découvrir de nombreux clins d’oeil et hommages de l’un aux autres…

Auguste-Perret-François-SchuitenA gauche : projet des « Tours-maisons » d’Auguste Perret pour Paris – 1922.
A droite : case avant colorisation, extraite de la BD « Revoir Paris » de Schuiten & Peeters – 2014.

« Le projet de l’exposition est de faire dialoguer nos dessins et nos planches avec des projets d’architectes et d’urbanistes réalisés depuis deux siècles. Hector Horeau, Louis Bonnier, Auguste Perret, Le Corbusier et bien d’autres ont tenté de réinventer Paris de manière pragmatique ou provocante. Voyage au pays des possibles, « Revoir Paris » est l’occasion de rêver librement l’avenir de la capitale »
François Schuiten et Benoît Peeters.

Pont-d'Austerlitz-SchuitenLe viaduc d’Austerlitz – François Schuiten – Encre de chine, acrylique et crayons de couleur.

A la fin du parcours, une tablette tactile offre au visiteur la possibilité d’explorer en 3D la « Planète Paris ».
Conçue par Dassault Système (Passion for innovation institute) en collaboration avec François Schuiten, cette tablette interagit avec un immense écran circulaire et permet de visualiser trois sites emblématiques de Paris : le Champs de Mars, Notre-Dame et la Défense.
D’un simple glissement de doigt, on navigue du Paris passé au Paris futur, tout droit sorti de l’imagination de Schuiten.
Au XXIIe siècle, la Tour Eiffel, par exemple, est saturée de touriste depuis des décennies. Afin de faciliter l’accueil du public, Schuiten créé quatre tours-ascenseurs tout autour, ceintes de passerelles vitrées permettant d’en faire le tour et de la contempler sous tous les angles…

Schuiten-Peeters-DassaultSchuiten-Tour-Eiffel
En conclusion de l’exposition, la parole est donnée à huit personnalités (Odile Decq, Régine Robin, Toyo Ito, Jean Nouvel, Erik Orsenna, Christian de Portzamparc, Philippe Rahm et Philippe Simay) sur leur vision de Paris et leurs souhaits pour le futur de la capitale. Des extraits de ces interviews sont visibles ici.

Revoir-Paris-videosToyo Ito, Odile Decq et Erik Orsenna.


« A l’heure où le projet du Grand Paris paraît vraiment compromis, il nous semblait important de redonner du possible à Paris, de rouvrir la porte vers la rêverie, l’utopie.
Malgré nous, cette exposition est inaugurée alors même que le projet de la Tour Triangle est menacé.
J’espère qu’on va sortir de ce rejet de principe des projets. Il faut sortir de l’imagerie : Paris n’est ni une ville figée, ni une ville terminée. »
François Schuiten

lili-tour-triangle
tour-triangle

« Revoir Paris » l’exposition
Exposition du 20 novembre 2014 au 9 mars 2015
Cité de l’Architecture et du Patrimoine – Palais de Chaillot
1, place du Trocadéro – 75016 Paris

Bonus : François Schuiten et Benoît Peeters seront en dédicace à la librairie de la Cité vendredi prochain, 27 novembre 2014.